MAQ 4 CARTE POSTAL BIOS.jpg

Les intervenantes

Marie-Laure Colrat est artiste plasticienne, art-thérapeute praticienne et co-fondatrice de l’association 4A. Diplômée de l’Université René Descartes, Paris 5 (DU et Master II). Depuis 2012, elle est responsable d’ateliers d’art-thérapie dans l’Unité des Psychothérapies à Médiation Artistiques de la CMME du CHU Sainte-Anne. Elle dispense des cours d’art-thérapie depuis 10 ans (Paris 5, Centre d’Etude de l’Expression), encadre des stagiaires, forme des professionnel.le.s à la mise en place de dispositifs d’arts plastiques dans leurs pratiques. Conférencière et artiste, elle conçoit et anime des ateliers pour des publics divers (éloignés de la culture, PJJ, personnes en situations de fragilité psychique, porteurs de handicap) de la petite enfance aux personnes âgées. Avec l’association 4A, elle accompagne avec l’art-thérapie des personnes exilées en partenariat avec l’association Aurore.

Collaboration: «Art-thérapie, Principes, méthodes et outils pratiques » de Anne-Marie Dubois, ed. Elsevier Masson. 

Participation : “L’art-thérapie” RFI “Priorité Santé” par Claire Hédon. 

MAQ 4 CARTE POSTAL BIOS2.jpg

Catherine Larré est artiste plasticienne et photographe (Master du Royal College of Art, Londres). Co-fondatrice de l’association 4A, elle accompagne avec l’art-thérapie des personnes exilées en partenariat avec l’association Aurore. Elle intervient également au sein de l’association Paris d’Exil dans laquelle elle soutient les mineur.e.s non accompagné.e.s.

Art-thérapeute diplômée en « Thérapies à médiation artistique arts Plastiques » par l’Université René Descartes (Paris 5, Centre d’Etude de l’Expression), elle a co-animé des ateliers au Centre hospitalier Sainte Anne en psychiatrie adulte. Elle exerce en Hôpital de jour “Les Capucines”  (Grand Hôpital de l’Est Francilien) auprès d’enfants présentant des TSA (troubles du spectre de l’autisme).

Forte de sa double formation artistique et de thérapie à médiation artistique, elle conçoit et anime des ateliers pédagogiques pour l’ARS (Agence régionale de santé), la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles), en EHPAD, en classes SEGPA auprès de publics éloignés de la culture.